Posts Tagged ‘algorithme’

Algorithme

April 19, 2014

 

Algorithme (Programme).

“L’algorithme est une suite finie de règles formelles que l’on applique à un nombre fini de données, afin de résoudre des classes de problèmes semblables, c’est une série d’opérations élémentaires retranscrites par un code. L’algorithme, qui est une opération itérative et répétable, participe de ce que nous nommons un processus de grammatisation.

Avec ce premier organe à calculer qu’est la main, l’homme encocha des bois, puis entassa de cailloux (calculi), puis constitua abaques et bouliers. Le fonctionnement d’un boulier ne nous aide-t-il pas déjà à comprendre qu’une opération de calcul peut se traduire en gestes séquentiels opérant selon des instructions binaires (rapprocher la boule de la barre centrale ou ne pas y toucher) ? Ces gestes, de notre point de vue, sont des grammes. Lorsqu’un enfant pose sur papier une multiplication qu’il ne pourrait résoudre autrement, il montre comment stylo, cahier, main et cerveau participent d’un même algorithme. Mais, contrairement à ce que l’on croit, l’algorithme ne concerne pas seulement les procédés de calcul, au sens étroit du mot, puisque, pour prendre un exemple très simple, chercher un mot dans le dictionnaire relève déjà d’un algorithme.

Devenir algorithmique. La principale caractéristique d’un ordinateur est sa programmabilité1, et l’usage tend aujourd’hui à confondre « algorithme » et « programme ». Pourtant, la programmation informatique n’épuise pas la question de l’algorithme, en ce sens que l’on ne programme que ce qui relève déjà du champ de l’algorithme c’est à dire ce qui a déjà été engrammé, discrétisé, formalisé, et qui autorise ainsi sa manipulabilité. À ce titre, ce qui relève de l’algorithme est plus vaste que la définition mathématico-informatique qui lui est de nos jours systématiquement accolée.Le devenir algorithmiquede notre monde, de notre vie, participe de ce que nous nommons le processus de grammatisation. Le devenir algorithmique s’accélère avec les technologies numériques, mais il préexistait. Ainsi le devenir algorithmique s’inscrit déjà, par exemple, dans ces conversations commerciales que l’on nous impose au téléphone avec les télévendeurs qui déclenchent un script prédécoupé en unité de base et exécutée selon un ordre donné. Taylor a conquis le langage ! Et c’est parce que cette conquête a déjà eu lieu qu’il est possible à Google ou à Facebook d’exister. Le devenir algorithmique ne concerne pas seulement le langage informatique mais la langue elle-même, pas seulement les machines mais les humains”    

de Bernard STIEGLER

 

Advertisements

Cellular automata knitting

April 18, 2014

 

The Conway”s Game of Life  or cellular automata is a good example. It consists of a collection of cells which, based on a few mathematical rules, can live, die or multiply.  The pattern evolves in very surprising ways and can become very complex based on very simple rules.  “It also opened up a whole new field of mathematical research, the field of cellular automata… Because of Life’s analogies with the rise, fall and alterations of a society of living organisms”.

http://www.bitstorm.org/gameoflife/

And here a nice open source programme if you want to play: http://golly.sourceforge.net/

The wonderful world of cellular automata can be explored where 2D patterns are generated with simple rules.

ElementaryCA_850 ElementaryCARules_900

cellular_automata_evolutions

You can find a few generators on the web, here is my favourite one:

http://sjsu.rudyrucker.com/nksapplets.htm

Here are a few examples i made using it:

cellular5

Capture matrix

I used processing to generate the patterns below which is very practical if you want to knit it. If you open processing you will have cellular automata in your examples and you can then change the size in the code and save it into a .png file.

                                         cellar automata                            cellular automata

CAKNITTING                  caknitblue

Results of cellular automata Knitting